Il était une fois, un vieil homme qui s’était mis en tête d’écrire ses mémoires.

          A priori, c’était une idée totalement farfelue, car sa vie était sans intérêt et, cerise sur le gâteau, il était amnésique.

 

          Avant toutes choses, je me présente : je suis son ange gardien (Angie pour les intimes) et je n’avais pas le pouvoir de l’en dissuader, mais, tout bien réfléchi, je réalisais que ce n’était peut-être pas une si mauvaise idée.

 

          En fait, qu’est-ce que l’amnésie ? Elle existe sous deux formes :

 

L’amnésie négative qui efface de la mémoire les événements les moins marquants, c’est-à-dire ceux qui présentent le moins d’intérêt.

          Et puis, il y a l’amnésie positive, mieux connue sous le nom de gâtisme, qui fait croire à la personne concernée qu’elle a vécu des choses totalement imaginaires.

         

Vous voyez où je veux en venir : cet homme qui, en matière de gâtisme, était un véritable champion, allait faire un savant amalgame entre les souvenirs les plus marquants de sa vraie vie, donc ceux qui présentaient un peu d’intérêt et les divagations qui sortiraient directement de son imagination et qui, vu son état de gâtisme, ne manqueraient pas de piquant.

 

Mais chut !!! il ne faudra surtout pas lui dire ce que je vous ai révélé !! Quand il lira ses mémoires, il ne verra que ce qu’il aura écrit. C’est un de mes pouvoirs d’ange gardien qui m’a, par exemple, permis de changer le titre (il est intimement persuadé que son livre est intitulé « Ma vie, mon œuvre »).

Quant au sigle -80 , c’est lui-même qui a absolument tenu à le mettre, considérant que les moins de 80 ans étaient indignes de lire ses mémoires.